APPEL GRATUIT    09 81 05 10 41 | 7/7j de 8h30 à 20h

Ouvrir un bar à jus, ou toute autre entreprise, passe obligatoirement par l’étape de l’étude de marché. On a pensé à ceux qui pourraient être un peu perdus, on vous donne donc quelques pistes pour réaliser votre étude de marché et votre prévisionnel. On parle ici d’un bar à jus, mais globalement, cela vaut pour tout type d’établissement.

 

L’étude de marché : 

 

La création d’un bar à jus nécessite une analyse approfondie, dont l’étude de marché fait partie. Elle s’articule en 4 points principaux :

 

Étude de l’emplacement :

L’emplacement d’un commerce, de vente de boissons ou autre, est un pilier de l’étude de marché. Le lieu de votre activité et son environnement auront un impact direct sur la pérennité de votre activité. Il y a alors 2 possibilités :

 

  • Vous reprenez un bar existant : La situation est facilitée. Vous bénéficierez des éléments de comptabilité et de fréquentation du précédent gérant qui saura vous décrire le flux de la clientèle, ses habitudes, les potentialités.
  • Vous créez un bar à jus : Plus compliqué mais tout aussi enthousiasmant. Dans ce cas, la phase de recherche de l’emplacement peut parfois être longue. Lorsque vous aurez trouvé un emplacement qui vous convient, n’hésitez pas à prendre le temps d’analyser sur place la fréquentation et la typologie sociologique du quartier, la visibilité du futur commerce.

 

Dans les 2 cas, vérifiez l’accessibilité du lieu de votre future activité : Est-ce facile d’accès ? Est-ce qu’il y a des transports en commun à proximité ? Un parking ? Est-ce un quartier « vivant » ? Vous pouvez aussi vous renseigner sur le type de commerces situés dans la même zone que votre futur établissement.

La règle est simple, plus il y a de monde dans le secteur, plus votre bas à jus pourra en tirer profit en termes de fréquentation.

Dans le cadre de la création de votre bar à jus, l’emplacement choisi doit être bien visible et situé sur un axe très passant, fréquenté, dans un milieu plutôt urbain.

 

Étude du local : 

Le local (bien placé), n’a pas besoin d’être très grand dans le cadre d’un bar à jus. Une surface comprise entre 30 et 50 m2 peut suffire pour commencer une activité de bar à jus misant notamment sur la vente à emporter. S’inspirant des kiosques à jus de fruits venant directement d’Australie et des États Unis, terres de prédilection des bars à jus, les petites surfaces ont le vent en poupe pour ce type d’activité. Petit bonus, une petite surface coutera moins cher.

 

Étude de la clientèle :

Le bar à jus va attirer principalement une certaine typologie de clientèle. D’après quelques études, la clientèle d’un bar à jus est plutôt une clientèle jeune, urbaine, féminine, de la classe moyenne et supérieure. Des personnes plutôt actives, sportives, pour qui avoir une alimentation saine est importante. Sans que ces critères soient limitatifs, avoir une idée de votre clientèle principale pourra vous aider à vous orienter sur le choix de vos produits et de votre emplacement.

La part de vente de jus de fruits augmente considérablement chaque année, avec une réelle prise de conscience, de plus en plus forte, de l’importance d’une alimentation saine, associée aux produits bio et « healthy ». On constate simultanément un élargissement de la clientèle.

 

Étude de la concurrence : 

Avant de craquer pour le local de vos rêves, pensez à vérifier l’état de la concurrence directe et indirecte dans votre zone de chalandise.

 

  • La concurrence directe : Existe-t-il déjà un bar à jus à proximité de votre futur emplacement ? 
  • La concurrence indirecte : Existe-t-il des établissements servant des boissons à proximité de votre futur emplacement ?

 

L’impact de la concurrence directe et beaucoup plus important que celui de la concurrence indirecte. L’existence d’un autre bar à jus dans votre zone pourrait mettre en péril votre projet, quand l’existence d’un bar classique ou d’un café sera moins problématique, même s’il sera nécessaire de vous démarquer pour attirer la clientèle.

Une fois l’étude de marché réalisée, la prochaine étape consiste à travailler le financement d e votre projet.

 

Le Business Plan :

 

Entreprise indépendante ou franchise :

L’ouverture d’un bar à jus nécessite de se poser la question de savoir si la gérance de l’entreprise va se faire en tant qu’indépendant ou bien comme franchisé d’une chaîne de bars jus.

Chaque statut a ses avantages et ses inconvénients. Nous étudierons dans cet article, le cas particulier de la gérance indépendante. 

 

Le bail du local : 

Un bail est nécessaire pour créer ce genre de commerce, sauf si votre entreprise achète les murs et devient propriétaire. Le prix de votre bail va dépendre de nombreux paramètres : emplacement, quartier, surface, prix locatif urbain, ville…

Prévoir avant votre installation, votre dépôt de garantie qui sera égal, au minimum, à un mois de loyer. Pensez à vérifier que votre bail vous permettra d’exercer le type d’activité que vous souhaitez. Certaines clauses restrictives pourraient s’appliquer. Attention, dans certains baux, une clause de paiement de toute ou partie de la taxe foncière par le locataire peut être mentionnée. Lisez bien votre bail afin de chiffrer toutes vos charges et dépenses.

 

Travaux d’aménagement :

Avant d’ouvrir votre bar à jus, il faut pouvoir proposer à votre clientèle, un local propre, repeint, adapté à ce genre de vente et en règle avec les normes d’hygiène et d’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. 

Les frais de remise aux normes et d’aménagement vont varier en fonction du type d’aménagement. Grands travaux ou simple déco, vous pouvez vous rapprocher d’un professionnel pour chiffrer vos travaux et les intégrer à votre prévisionnel.

 

Dépenses en équipements :

Un bar à jus a besoin pour fonctionner d’un matériel professionnel solide et fiable, capable de rendements importants. L’investissement dans du matériel de qualité vous évitera de mauvaises surprises lors de son utilisation.

 

  • Extracteur de jus ou Centrifugeuse: Parfaits pour les mixs de fruits et légumes, ils sont indispensables dans un bar à jus. Renseignez-vous sur le rendement de chaque machine en fonction de vos besoins et optez de préférence pour du matériel professionnel qui ne surchauffera pas vos aliments et conservera leurs valeurs nutritives. La centrifugeuse Zumex Multifruit a été conçue pour une utilisation intensive et respecte parfaitement ces recommandations. Son design et son moteur silencieux vous permettront de pouvoir l’utiliser directement face à vos clients.
  • Le Presse agrumes: Consultez un professionnel qui saura vous accompagner dans le choix d’un presse agrume professionnel qui correspondra à vos besoins et à votre utilisation. Le choix d’une machine à jus automatique permet d’avoir un jus de qualité optimale, avec une utilisation simple. Votre gain de temps sera considérable par rapport à un presse agrumes classique. Les presse-agrumes automatiques sont disponibles en location, pensez-y lors de l’élaboration de votre business plan, car cela vous permettra de préserver votre trésorerie.

 

Les machines professionnelles indispensables pour votre bar à jus professionnel sont :

 

  • Une centrifugeuse professionnelle pour les jus de fruits et légumes.
  • Un presse agrumes automatique professionnel pour le pressage de vos différents agrumes.
  • Un presse agrumes électrique manuel en complément si besoin.
  • Un blender pour l’élaboration de vos smoothies.

 

D’autres équipement sont bien sûr nécessaires : caisses enregistreuses, réfrigérateurs, machines à glace, systèmes de climatisation, de chauffage, sonorisation, etc. Si vous reprenez un fonds de commerce, ces éléments y seront mentionnés. Si vous créez votre structure, il faudra les chiffrer.

L’investissement matériel pour créer un bar à jus n’est tout compte fait pas très important au regard des perspectives de rentabilité.

 

La gestion des approvisionnements :

Pour un bar à jus, vos ventes vont dépendre de plusieurs facteurs : 

  • La météo : Comme souvent, le temps qu’il fait et la saison auront un impact sur vos ventes.
  • La localisation : On l’a vu plus haut, l’emplacement est un des piliers de la réussite d’un commerce.
  • La période de l’année : Chaque saison sera déterminante sur le cout d’achat de vos fruits et légumes. Misez sur les fruits et légumes de saison. Ils coutent moins cher et vous pourrez mettre en avant le respect de la saisonnalité.
  • Le concept : La tendance des jus de fruits et légumes frais ne cesse de prendre de l’ampleur, notamment grâce a une prise de conscience des consommateurs concernant leur alimentation.

 

Le coût de l’approvisionnement en fruits et légumes frais est donc un facteur majeur à prendre en compte lors de la réalisation de votre plan de financement. Si vous reprenez un bar à jus, discutez avec les fournisseurs de l’ancien propriétaire. Si vous créez votre structure, renseignez-vous sur les fournisseurs de votre région. Dans les 2 cas n’hésitez pas à comparer la qualité des produits, les délais de livraison et les éventuelles facilités de paiement.  

Le stock d’un bar à jus est un peu particulier. Les jus sont fabriqués au fur et à mesure à la demande des clients. Les jus de fruits frais ne se conservent pas longtemps. Pas plus de 24 à 48 heures si l’on veut conserver les bienfaits nutritifs. La gestion du stock est donc primordiale et devra être faite avec minutie afin d’éviter d’éventuelles pertes.

La perte occasionnée par l’aspect périssable des fruits et légumes sera à prendre en compte dans votre prévisionnel. Pour commencer, vous pouvez, par exemple, lancer une carte restreinte de jus, avec des fruits de saison pour vous familiariser avec la gestion de votre stock, des quantités à commander et la périssabilité des produits.

 

L’avance de trésorerie :

Pour pouvoir débuter votre activité et pallier à d’éventuelles charges ou imprévus, payer vos fournisseurs, embaucher du personnel (si besoin), absorber les frais de fonctionnement de votre local, il est indispensable d’avoir une avance de trésorerie. 

L’avance de trésorerie sera à moduler selon l’importance des dépenses et de votre chiffre d’affaires. Votre prévisionnel sera d’une grande importance à ce niveau là. Vous pouvez vous faire assister d’un expert-comptable pour ces questions et obtenir un bilan prévisionnel au plus juste.

 

Les fonds propres :

Avant d’emprunter, la banque vous demandera quelle est l’importance de votre apport financier personnel. Les banques demandent très souvent un apport personnel de compris entre 20 et 25% de votre investissement total. Elle vous demandera aussi votre business plan sur 3 ans, votre bilan prévisionnel et votre étude de marché complète.

 

La licence :

Depuis le 1er Juin 2011, la vente de boissons non alcoolisées ne nécessite plus de licence. Donc pas besoin de licence si vous souhaitez ouvrir un bar à jus sans alcool.

Les jus de fruits ou de légumes non fermentés et ne comportant pas de traces d’alcool supérieures à 1,2 degrés ne sont pas concernés par cette mesure. Pas d’investissement à prévoir pour ce chapitre.

 

La promotion marketing de l’établissement :

 

Entreprise indépendante ou franchise :

Commencez à faire parler de votre établissement même avant son ouverture. Utilisez les réseaux sociaux, les flyers, la presse locale… Accrochez un affichage sur votre établissement mentionnant le changement de propriétaire ou l’ouverture prochaine. Bref faites-vous remarquer. Cette communication représente un cout à ne pas négliger et à ne pas oublier dans votre prévisionnel.

La viabilité financière d’un projet de « Bar à jus » passe par un prévisionnel financier très détaillé. Soyez le plus objectif possible lorsque vous préparez votre prévisionnel, cela vous aidera et rassurera la banque…

Lorsque vous aurez passé toutes ces étapes, toute l’équipe Instagrume sera présente pour vous aider et vous accompagner dans équipement de votre bar à jus. Contactez-nous.

Contactez-nous !

4 + 9 =